Le COTON c’est végétal aussi

Le COTON c’est végétal aussi

Quelle est la différence entre la fibre d’asclépiade et de coton: une question que se posent plusieurs d’entre vous. Bien que toutes les deux soient issues d’une plante,  les différences demeurent importantes.

Pollinisation
La fleur de chacune des deux plantes attire les pollinisateurs, mais le coton, contrairement à l’asclépiade n’a pas besoin d’être pollinisé par les insectes pour produire le fruit rempli de fibres. Heureusement, car le coton, une monoculture à grande échelle, nécessite son lot de pesticide d’où la grandissante popularité du coton biologique. La régie de culture de l’asclépiade impose de s’abstenir de l’usage de pesticide sur la plante justement pour éviter de nuire aux pollinisateurs.

La récolte
L’industrialisation de l’exploitation du coton a commencé en même temps que le début de l’ère industrielle. Les connaissances entourant la production et la récolte se sont donc améliorées au cours des 300 dernières années. Les machines à récolter le coton sont aujourd’hui perfectionnées et efficaces; celles de l’asclépiade,  encore à l’état expérimental. La mode de cueillette manuelle demeure aujourd’hui le plus répandu pour l’approvisionnement en asclépiade.

La fibre
La fibre de coton est suffisamment coriace pour être filée, tissée ou tricotée sans autre fibre de renfort. De son côté, la fibre d’asclépiade, bien que d’un diamètre semblable au coton, se démarque par sa nature creuse. Ceci lui procure une capacité isolante supérieure à toute autre fibre, mais apporte en contrepartie une fragilité qui impose de la mélanger avec d’autres fibres si on souhaite en faire un fil, et un tissu. C’est la raison pour laquelle on ne pourra produire un tissu ou tricot uniquement avec la soie d’Amérique. Ainsi, Yvonna, le modèle de la photo ci-dessus, porte une robe fait d’un tricot à 25% de fibre d’asclépiade et 70% de viscose d’eucalyptus et 5% d'élasthanne.

La tige
L’asclépiade a cependant un autre atout : la tige contient environ 20 à 25% d’une fibre aux propriétés équivalentes au lin.  De plus la tige de l’asclépiade à l’avantage d’être parfaitement rectiligne, donc facilement exploitable contrairement au lin canadien, que l’on produit pour l’huile, donc qui est fortement ramifié.

Avec tout son potentiel d’utilisation pour le vêtement, le textile d’asclépiade, encore qu’à ses balbutiements dans l’industrie, n’a pas fini de nous surprendre.

Partagez cet article !
© 2021. Propriété de Alternative Végétale

Conception de Créations Univers

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram